Le Fantôme

FANTOMEDETAIL Ma première réalisation. Sous le drap du spectre, le corps est monté sur un manchon fait de deux bouteilles en plastique encastrées l’une en l’autre (pour le solidifier), et l’on y passe la main gauche. La droite tourne la manivelle d’un vilebrequin, auquel se relie une tige verticale qui agite les bras.

Dans le manchon faisant socle est insérée la copie d’une gravure de Harry Clarke, illustrant les Histoires Extraordinaires d’Edgar Poe, choisie parce qu’au fond d’un paysage de fleurs luxuriantes, sur un tertre qui porte l’inscription « Silence »[1], figure une silhouette blanche qui ressemble au spectre.

Par ailleurs, l’amusant est peut-être que, ledit spectre faisant face au manipulateur, ce dernier se fait peur, en tournant la manivelle.

 

 


[1] « Silence », in Tales of mystery and imagination, by Edgar Allan Poe, illustrated by Harry Clarke, London George G. Harrap & Co ltd, 1919, p. 84.

Cette entrée a été publiée dans Automates.

2 commentaires sur “Le Fantôme

  1. Moyal dit :

    Magnifique !

  2. Ingrid (ISK) dit :

    Encore une fois plongée dans des abîmes de réflexions face à la fausse innocence de ces automates et à leurs leçons implicites…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s