Globe trotteur

globetrotteur La langue a adopté l’emprunt brut de l’anglais trotter, mais la variante francisée de la locution devrait signifier, littéralement, que c’est désormais le globe qui trotte.

Qu’en serait-il de nous si, un beau jour, la planète partait en randonnée pédestre ? A coup sûr, le monde ne tournerait plus rond, au grand émoi des astrophysiciens.

Inspiré d’un des « rustic automata » du Néo-Zélandais Blair Somerville[1], ce dispositif mobilise, entraînées par la manivelle, deux roues décentrées qui, au contact du globe, le font tournebouler, et fonctionnent comme des bielles pour mouvoir librement les jambes, par dessous.

[1] Voir son passionnant travail sur https://www.youtube.com/watch?v=raU6749Cczw

[1] Voir son passionnant travail sur https://www.youtube.com/watch?v=raU6749Cczw

Cette entrée a été publiée dans Automates.

Un commentaire sur “Globe trotteur

  1. Ingrid (ISK) dit :

    Cette impression oui dans la fuite d’être statique et qu’il nous trotte lui sous les pas…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s